Scroll to Content

Le crédit professionnel n’est pas facile à obtenir même pour des entrepreneurs avérés. Les entrevues avec un banquier peuvent rebuter un entrepreneur qui est pressé de monter sa propre affaire. Le responsable de la banque est toutefois à prendre comme un allié. Il a pour but de vous aider à financer votre projet d’entreprise. Cependant, il sélectionne bien ses clients et se tourne vers ceux qui seront certainement capables de rembourser le prêt. Dès lors, vous devez placer toutes les chances de votre côté pour espérer obtenir son accord. Voici quelques conseils pour vous aider à convaincre votre banquier de vous accorder un crédit.

Préparer les documents capitaux requis

Le crédit professionnel est un prêt octroyé par une banque afin d’aider un entrepreneur à financer la création de son entreprise ou le développement de son projet. Pour en obtenir, vous devez vous préparer à un entretien que la banque vous imposera. Vous devez être capable de convaincre le banquier de votre statut en tant que client fiable. Pensez alors à présenter un dossier complet en vue d’anticiper les allers-retours chronophages. Cela vous permet aussi de démontrer votre rigueur en tant que gérant d’entreprise. Sachez que vous devez tout savoir de votre dossier pour pouvoir vous expliquer si le banquier décèle d’éventuels points faibles. Le banquier réclamera le Kbis de votre société ainsi que votre carte d’identité. Prévoyez aussi un prévisionnel financier qui justifie le financement professionnel auquel vous prétendez. À ces documents s’ajoutent les relevés bancaires et les justificatifs de domicile des associés. Le banquier pourra requérir d’autres documents en guise de garanties.

En dépit d’une préparation optimale, sachez que le délai de traitement ne dépend pas de votre interlocuteur. C’est un paramètre qui est fonction de la taille de l’organisme et des décisions des responsables. Toujours est-il que vous avez le droit de négocier sur les frais bancaires et les conditions en lien avec votre emprunt. Rendez-vous sur https://www.compte-pro.com/ pour en savoir plus sur ce système de financement.

Bien définir vos besoins en termes de financement

Pour espérer accéder à un emprunt professionnel dans les plus brefs délais, pensez à préciser vos besoins de financement. Définissez les nécessités de votre entreprise pour que le banquier puisse vous proposer les fonds adéquats. Il importe également d’être précis sur le mode de remboursement que vous voulez sur le court, le moyen ou le long terme. Pour un projet immobilier à titre d’exemple, le remboursement peut se faire sur 15 à 20 ans. Concernant les investissements mobiliers (matériels de production, outils de bureau…), vous aurez droit à un emprunt sur environ 7 ans. Cependant, il n’est pas envisageable de financer les fonds de roulement. Vous pouvez compter sur le factoring ou le dailly pour ce faire.

Optimiser votre bon profil d’emprunteur

La création d’entreprise est au programme ? Ou alors vous comptez effectuer un rachat et vous avez besoin d’un financement professionnel ? Avant de pouvoir donner une réponse positive à votre demande, les banques s’assureront que votre dossier réponde à certains critères.

D’abord, en tant que porteur de projet, vous devez témoigner d’une expérience probante et d’une formation dans le domaine. Ce sont des critères primordiaux pour votre banque. Effectivement, ces entreprises accordent des crédits professionnels aux entrepreneurs qui ont exercé depuis quelque temps. En effet, il ne faut pas oublier que la gestion d’une entreprise n’est guère facile et que seuls les plus expérimentés peuvent générer des profits pour rembourser leur prêt. Une banque accordera du crédit à un entrepreneur qui s’équipe d’un dossier solide, témoignant de son savoir-faire.

Ensuite, l’apport des associés est un autre détail important aux yeux des banquiers. Ainsi, votre apport personnel représente normalement 30 % de la totalité de la somme que vous souhaitez obtenir. Le banquier procèdera également à l’évaluation de votre patrimoine en plus d’analyser la marge de manœuvre dont vous disposez suite au versement de l’apport. Un banquier sera plus enclin à vous fournir un crédit si votre projet est ambitieux et que votre investissement est important. Toutefois, une politique qui vous démunit totalement ne l’intéresse pas. Vous devez alors tenter de trouver le juste milieu pour avoir votre crédit.

Présenter un projet assurément rentable

Si vous voulez obtenir votre prêt professionnel, seul un projet rentable vous permettra d’y parvenir. Sachez alors que les banques financent plutôt les projets caractéristiques d’un bon taux de rentabilité. Évitez alors d’adresser des demandes aux banques pour la recherche ou encore l’innovation. Pour prouver la rentabilité de vos desseins, pensez à édifier un bilan prévisionnel sur 3 années consécutives. Attention, vos prévisions doivent refléter la réalité. Lorsque la banque analysera votre prêt, elle s’intéressera particulièrement à ce document. Effectivement, il permet de comprendre comment vous comptez payer vos échéances. En outre, ce document présente un montant qui est une marge de sécurité pour la pérennisation de votre entreprise. Si vous avez des doutes sur la solidité de votre dossier, n’oubliez pas que vous pouvez vous faire aider par des courtiers en crédit. Ces derniers vous aident aussi à bénéficier du meilleur taux pour votre prêt.