Scroll to Content

Une cession d’entreprise est une opération qu’il convient de lancer en connaissance de cause. Y a-t-il des préalables pour réaliser une cession d’entreprise ? À qui peut-on s’adresser si l’on n’est pas en mesure de s’y préparer de façon autonome ? Voici des pistes qui vous aideront à mieux vous préparer à une cession d’entreprise.

Sollicitez l’assistance d’un cabinet de cession d’entreprise

La cession d’entreprise consiste pour un propriétaire d’entreprise, à procéder à la transmission de toute son entreprise à un acheteur. Il s’agit donc d’une opération qui consiste pour le premier à transférer ses actifs en totalité ou en partie au second. Un cabinet de cession d’entreprise est le meilleur accompagnement possible pour vous aider à réaliser une telle opération sans problème.

Au regard de la clarification qui précède, la cession d’entreprise apparaît comme une opération juridique que vous ne pouvez entreprendre sur un coup de tête. Un cabinet de cession d’entreprise saura vous aider à identifier les véritables raisons qui sous-tendent la nécessité d’une cession d’entreprise. Vous aurez ainsi une vision claire et limpide des objectifs que vise une cession de votre entreprise.

Un cabinet de cession d’entreprise est par ailleurs, constitué d’experts qui sauront exactement quels sont les éléments à prendre en compte pour déterminer les caractéristiques financières et techniques de votre entreprise. Suivant ces informations, les professionnels d’un cabinet de cession d’entreprise sauront évaluer la valeur à laquelle votre entreprise peut être mise sur le marché pour faire l’objet d’une cession.

Ne négligez pas l’expertise d’un cabinet de cession d’entreprise

Si les écrits plus haut concernaient le savoir-faire d’un cabinet de cession d’entreprise quant à la conduite à avoir pour démarrer une cession d’entreprise, il s’agit ici des précautions à prendre avant de vous lancer dans une cession d’entreprise.

En effet, vous seriez peut-être surpris d’apprendre qu’une opération de cession d’entreprise ne doit pas être entreprise tant que vous n’avez pas fait part à vos salariés de votre intention de céder l’entreprise. Il s’agit d’une obligation à laquelle vous êtes tenus par la Loi Hamon dont les termes sont quelque peu actualisés par la Loi Macron.

Pour faire simple, cette loi vous oblige à tenir informés vos salariés s’ils sont moins de 250, de votre intention de faire une cession d’entreprise. Cette information doit leur parvenir dans un délai de deux mois avant le lancement de l’opération de cession d’entreprise afin de leur donner l’opportunité éventuelle de postuler en tant qu’acquéreur.

Si vous ne vous assurez pas de communiquer cette information à vos salariés, vous pourriez faire l’objet d’une sanction au portefeuille. Bien entendu, il s’agit du type de désagrément dont vous êtes sûr de ne pas faire l’objet lorsque vous confiez la préparation de votre cession entreprise à un cabinet de cession d’entreprise. Ce type d’établissement est constitué d’experts de la cession d’entreprise qui connaissent parfaitement toutes les dispositions essentielles à prendre avant d’en réaliser une. En savoir plus sur cette page.