Scroll to Content

Professionnels, vous pouvez emprunter de l’argent auprès d’un établissement financier ou d’un autre professionnel pour avancer dans vos projets. Vous ignorez les offres existantes et vous désirez en savoir davantage sur vos chances d’obtenir un financement ? Trouvez dans les lignes suivantes des informations utiles sur l’emprunt le plus adapté à votre situation.

Agriculteurs

Si vous travaillez dans le secteur agricole, vous pouvez contracter un emprunt bonifié pour réaliser vos projets. Il s’agit d’une offre qui vous permet de profiter d’un taux d’intérêt réduit. Il résulte de la collaboration entre les banques et l’État.

Au début de leur carrière les jeunes agriculteurs bénéficient de la dotation jeunes agriculteurs ou DJA. Il s’agit d’une allocation financière à laquelle il a droit s’il remplit quelques conditions. Les prêts spéciaux à moyen terme sont des offres destinées à augmenter ses chances lors du démarrage de ses activités. Grâce à ceux-ci, ils peuvent obtenir un taux d’intérêt abordable (1 % dans les zones classées comme défavorisées ainsi qu’en montagne et 2,5 % dans les plaines). L’État leur octroie une subvention réduisant ce pourcentage prélevé par les établissements prêteurs. Ce crédit s’étend sur 15 ans, au plus, et s’élève à plus de 20 000 euros.

Les Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole peuvent également obtenir un prêt professionnel auprès d’un organisme emprunteur. Parmi elles comptent le crédit-bail qui a pour but d’améliorer la gestion du parc équipement. Comment fonctionne-t-il ? Le groupement d’agriculteurs loue des équipements auprès d’un créancier. Il verse un loyer mensuel pour pouvoir l’utiliser. Ensuite, il devient propriétaire une fois son contrat achevé. Besoin d’en savoir davantage à propos de ces crédits professionnels ? Cliquez ici.

Artisans, commerçants, travailleurs libéraux, indépendants et médicaux

Vous êtes un commerçant ou un artisan ? Vous exercez une profession libérale, indépendante ou médicale ? Vous pouvez obtenir un prêt auprès d’un établissement de microfinance ou une banque. Sa durée minimale est de 2 ans et sa durée maximale peut atteindre les 15 ans. Grâce à cet emprunt professionnel, vous obtenez une aide d’une valeur égale à vos investissements. Ce type de crédit vous permet de financer vos projets notamment le renouvellement de vos équipements, l’acquisition d’un bien immobilier et l’amélioration de la trésorerie.

En général, il s’agit d’une offre remboursable mensuellement. Cependant, en négociant avec votre créancier, vous pouvez verser vos dues tous les trimestres ou tous les semestres ou, même, tous les ans. Pour ce qui est de son taux d’intérêt, il peut être fixe ou variable. Dans le second cas, la variation dépend d’un indice de référence.

Les crédits professionnels possèdent plusieurs déclinaisons : le crédit-bail connu sous la dénomination leasing, le rachat de crédit, l’emprunt amortissable ou l’affacturage. Pour ne pas vous tromper dans vos choix, vous pouvez consulter votre créancier.

Restaurateurs, bars, cafés, bistrots

Si la restauration, le bar, le café ou le bistrot est votre domaine de prédilection, un type de financement professionnel s’adresse à vous : le crédit brasseur. Comment fonctionne-t-il ? Votre fournisseur vous accorde une allocation financière ou une aide matérielle ou sous forme de service. En contrepartie, vous acceptez de devenir son distributeur (vous vous approvisionnez exclusivement chez lui). Pour cela, vous signez un contrat de collaboration d’une durée de 5 ans. À l’échéance de ce contrat, vous devenez propriétaire des équipements qui vous ont été offerts si vous arrivez à payer vos crédits.

Concrètement, votre fournisseur et vous convenez sur le montant du financement. Ensuite, vous établissez un contrat qui le mentionne et qui indique son mode de paiement. Il comporte également des clauses sur l’exclusivité convenue avec le fournisseur. Si vous manquez à vos engagements, vous risquez de payer des amendes. Ainsi, dans le cas où le contrat n’est pas respecté, vous devez rembourser l’intégralité de vos emprunts à votre créancier. Vous cédez votre affaire à un autre propriétaire ? Vous devez lui demander de poursuivre la collaboration jusqu’à l’échéance du contrat.

Attention, vous devez vérifier quelques points avant de vous lancer dans un projet de crédit tel que celui-ci. Parfois, le taux d’intérêt est élevé et la durée du contrat peut être prolongée (si vous n’arrivez pas à payer vos dettes). Ce type de prêt privilégie souvent les grandes marques.

Boulangers

Vous êtes parmi ceux qui ont été séduits par le métier de boulanger ? Vous pouvez profiter du crédit professionnel meunier ou crédit minotier. Il présente quelques similarités avec le crédit brasseur. Vous signez un contrat d’emprunt avec un meunier et, en contrepartie, vous vous engagez à vous approvisionner chez lui.

Ce prêt vous apporte quelques avantages, à vous et à votre fournisseur. En établissant un partenariat, vous participez au développement de la filière boulangerie. De son côté, le meunier prolonge sa liste de clients en vous y intégrant. Du vôtre, vous obtenez une allocation pour améliorer votre entreprise et vos activités. D’ailleurs, la boulangerie compte parmi les domaines d’activités qui consomment le plus de farine.

Malgré ses atouts, le crédit minotier présente un inconvénient qu’il faut noter. Il complique la gestion des stocks. Ce problème est dû à l’obligation de s’approvisionner chez le même fournisseur.