Scroll to Content

Un web-entrepreneur, c’est une jeune maman qui lance son site de vente de vêtements pour bébés, c’est l’étudiant qui démarre son activité de création de sites internet à distance, c’est le retraité qui vend ses confitures en ligne. Un web-entrepreneur, c’est vous, avec votre projet et votre motivation.

Bien, ça c’est fait, passons à la réalité.

Un web-entrepreneur, c’est quelqu’un qui crée un modèle d’entreprise en ligne, et qui va travailler comme un forcené pour réussir à percer dans le formidable fouillis qu’est devenu internet.

Parce que oui, internet regorge d’opportunités et d’outils. Mais internet regorge également de tout et de n’importe quoi –et surtout de n’importe quoi. Devenir visible et réussir à avoir un revenu sur internet, c’est avant tout du temps passé à concevoir, à tester et à référencer votre projet.

Générer des revenus en ligne

Vous avez plusieurs moyens de gagner de l’argent sur internet en tant que web-entrepreneur. Et non, je ne parle pas de poker en ligne. Certains y trouvent leur compte, mais je ne m’y connais pas assez pour me prononcer.

Première option : vendre son propre produit

Vous utilisez le net comme plate-forme pour vendre votre produit.

Différentes sous-options s’offrent à vous : vendre un produit physique, vendre un produit numérique, ou vendre des services.

L’avantage du produit physique, c’est qu’en général, il a meilleur réputation. De plus, si vous choisissez de vendre un produit « en dur », c’est probablement que vous comptez exploiter un savoir-faire que vous possédez, ce qui est un avantage non négligeable. J’ai essayé de vendre des porte-avions sur internet, et bizarrement, je n’ai pas réussi à en vendre un seul. Ni à en fabriquer un seul, d’ailleurs.

L’avantage du produit numérique, c’est qu’il est (en général) plus facile à créer, et surtout qu’il ne vous oblige pas à vous occuper de logistique, ce qui peut être horriblement long et difficile à gérer.

Les services en ligne répondent à la même logique : pas de logistique. Mais ils supposent également que vous capitalisez sur un savoir faire que vous possédez, ce qui est un avantage non négligeable. J’ai essayé de vendre une formation pour construire des porte-avions sur internet et… Enfin bref.

Deuxième option : vendre le produit des autres

Parce que ne rien faire ne doit pas être une raison pour ne pas gagner d’argent. Bon si, c’en est une. Mais vendre le produit de quelqu’un d’autre, ça n’est certainement pas ne rien faire.

Il existe sur internet de nombreux programmes d’affiliation. Késako ? L’affiliation, c’est (en général) amener des ventes à quelqu’un et toucher des commissions sur chacune de ces ventes.

Prenons l’exemple de Monsieur Bob, qui vend des selles de chameau sur internet.

Affiliation

Je sais, un graphique est censé rendre les choses plus claires, avec le moins de texte possible. Disons que j’innove (essayez de faire tenir cette explication en trois mots !).

Troisième option : miser sur la gratuité

Une troisième voie est celle qui ne vous fera rien vendre. Ou du moins, rien vendre à vos visiteurs principaux. Vous pouvez en effet monétiser un site ou un blog par la publicité.
Vous ne vendez rien, vous proposez un contenu de qualité, et attirez donc un public.
Des gens sont près à vous payer pour avoir accès à ce public. Qu’il s’agisse de régies publicitaires comme Google Adsense ou d’annonceurs privés, plus difficiles à toucher, vous pouvez être rémunérés à chaque fois qu’un de vos visiteurs clique sur une des publicités ou à chaque fois que 1000 personnes l’ont vue.

La stratégie de « On se lance quand ? » ?

Mon blog est avant tout un test. Je veux savoir ce que je suis capable de faire sur internet, et savoir jusqu’où je peux me documenter sur le lancement de projets. Apprendre à monter des projets et (pour un avenir proche) une entreprise est ma motivation première.

Je compte bientôt faire des résumés de livres intéressants sur le sujet, et vous les proposer sur ce blog avec un lien d’affiliation chez Amazon. Vous ne paierez pas plus cher en passant par mon blog, mais Amazon me reversera une petite commission sur chaque livre acheté, et j’espère que ça me permettra… d’acheter d’autres livres pour me documenter. Et vous les résumer, évidemment.

Si un jour assez de personnes passent par mes liens d’affiliation pour ne serait-ce que payer l’hébergement de ce blog, je considérerai déjà ça comme un succès.

À long terme, il est possible que j’envisage de proposer des livres numériques. Pour l’instant, je vais commencer par en écrire un que je donnerai gratuitement, avant de voir si je peux en écrire des plus conséquents ayant assez de valeur pour être publiés.

Conclusion

Gagner de l’argent sur internet n’est pas impossible. Mais cela nécessite d’avoir un vrai business model et pas de se lancer à la sauvette en s’imaginant gagner le jackpot sans effort. Comme partout, à l’exception peut-être de certains héritages, l’argent vient après du temps, et du travail.

Je vous parlerai plus en détail des opportunités que nous offre internet dans mes prochains articles. Je vous tiendrai également au courant des avancées du blog.

Et vous, comment voyez vous l’entreprise sur internet ?