Parce qu’en plus d’avoir besoin d’une entreprise qui mérite d’être vendue en premier, vous avez également besoin d’un acheteur et vous devez être prêt à vendre. Si vous ne possédez pas encore d’entreprise, la première question qui se pose est de savoir ce que vous pouvez utiliser pour créer une entreprise à fort chiffre d’affaires. Trouvez un créneau que vous pouvez occuper grâce à votre expertise et vos connaissances. Planifiez l’entreprise et vos produits bien à l’avance, car pour générer un chiffre d’affaires élevé, en fonction du secteur et de la situation économique, plusieurs années peuvent s’écouler.

Toutefois, un chiffre d’affaires élevé ne peut être atteint que par un véritable engagement entrepreneurial et une existence durable de l’entreprise. Les méthodes et approches que vous pouvez utiliser pour augmenter et maintenir votre chiffre d’affaires dépasseraient le cadre de cette étude. Le marketing avant vente, c’est-à-dire l’initiation automatisée des ventes, peut être avantageux. Précisez à tout moment que vous ne créez pas une entreprise familiale qui restera dans la famille pendant des décennies, mais une entreprise qui est censée générer un bénéfice pour vous en tant que fondateur après la vente. Cette attitude permet de gérer l’entreprise de manière beaucoup plus économique. Les investissements et les crises seront évalués de manière plus appropriée et dans le contexte d’une vente éventuelle. N’oubliez pas que vos investissements doivent être inférieurs au produit de la vente prévu en fin de journée afin que vous puissiez vendre votre entreprise avec un bénéfice. Vous devez donc toujours garder cette limite à l’esprit.

Une première étape est l’évaluation continue de votre entreprise. Il faut déterminer chaque année la valeur de son entreprise afin de pouvoir surveiller de près cette limite. Il existe des possibilités d’évaluation dans le marketing classique, pour ne citer que les grandes lignes des procédures : Des cabinets de conseil aux entreprises effectuent ces évaluations pour des honoraires comparativement faibles, mais si vous vous y habituez bien, vous pouvez également évaluer votre entreprise vous-même.

L’objectif de la vente doit être au centre de vos critères de décision. Si vous répétez ces évaluations à intervalles réguliers, par exemple une fois par an, vous aurez une bonne vue d’ensemble de la valeur de votre entreprise et de la façon dont sa valeur a augmenté dans le passé, indépendamment des fluctuations saisonnières ou des pertes de ventes à court terme. Ces informations sont intéressantes pour les acheteurs – après tout, l’entreprise est censée maintenir la tendance et générer des ventes élevées même avec un nouveau propriétaire.

Pour initier la vente : comment faire concrètement ?

Pour initier la vente, vous n’avez fondamentalement que deux options. Soit vous serez contacté par des entreprises ou des personnes intéressées au sujet d’une vente éventuelle, soit vous approcherez vous-même activement des personnes susceptibles d’être intéressées par un achat. Après tout, il n’existe pas de portail pour les entreprises où la vente peut être lancée facilement avec seulement quelques détails. Perdez donc votre timidité éventuelle à approcher des acheteurs potentiels directement et personnellement. Activez votre réseau pour faire connaître la possibilité de vendre et ainsi faire connaître votre entreprise même en dehors de votre réseau direct.

Pour vous préparer à ces discussions très concrètes avec les acheteurs potentiels, vous pouvez vous poser la question fondamentale : Pourquoi quelqu’un voudrait-il acheter mon entreprise ? Qu’offre votre entreprise que les acheteurs potentiels souhaitent acquérir ? Outre les bases de clientèle ou les brevets bien établis, des facteurs plus doux tels que la réputation d’une entreprise dans l’industrie ou dans la société peuvent également être importants. Ces points doivent être clairement soulignés lors des premières discussions afin que l’autre partie soit réellement consciente de l’avantage de l’achat.

Quel est le meilleur moment pour la vente ?

Dans la gestion d’entreprise, le meilleur moment pour la vente est souvent mentionné comme le moment où l’entreprise serait la plus efficace en termes de chiffre d’affaires ou de bénéfice. Cela permettrait de réaliser le plus grand bénéfice sur la vente. Lors de la vente, gardez à l’esprit que les fluctuations saisonnières du chiffre d’affaires ne dépriment pas le produit de la vente : un glacier situé dans un centre ville parfait aura naturellement une perte de chiffre d’affaires en automne et en hiver, mais constitue certainement un bon investissement sur l’ensemble de l’année. De plus, vendez à un moment où votre entreprise est globalement à un bon niveau. En plus de votre propre entreprise, vous observez également l’évolution de l’industrie dans son ensemble. Entre 6 mois et un an est généralement suffisant pour pouvoir bien évaluer la tendance dans l’industrie.

Si vous êtes déterminé à vendre votre entreprise, vous devez vous détacher complètement de votre entreprise. En fin de compte, vous la traitez comme un produit que vous vendez à un acheteur, même si l’on sent que beaucoup de “cœur et d’âme” sont encore attachés à cette entreprise. Ce n’est qu’avec ce détachement que vous réussirez la vente. Si vous voulez vendre votre entreprise à un chiffre d’affaires élevé, vous devez donc toujours garder à l’esprit l’objectif de la vente.