En créant une entreprise, un salarié pense accroitre son statut professionnel en patron. Pourtant, c’est souvent loin d’être le statut qu’il pense. Devenir entrepreneur, c’est penser et vivre comme un entrepreneur, c’est choisir tous les moyens possibles pour faire marcher son entreprise. Pour vous aider à réussir votre parcours en tant qu’entrepreneur, les étapes ci-après sont des conseils nécessaires pour bien se lancer.

Pour devenir entrepreneur, il faut avoir une forte personnalité, afin de pouvoir affronter la concurrence sur le marché, il faut avoir de la persévérance, et d’avoir un minimum de connaissances sur le monde entrepreneurial et les activités choisies.

Les réalisateurs hollywodiens ont bien illustrés ce qu’est un patron: Jordan Belfort de “The Wolf of Wall Street”, Roger Sterling de “Mad Men”, Diana Christensen de “Network” ou pour les fans de feuilletons Benedikt Huber de “Unter uns”.

Demandez-vous maintenant : Diriez-vous que votre esprit d’entreprise est comparable à celui de ces personnes ? Si la réponse est non, il est temps d’en acquérir les qualités nécessaires pour avoir le vrai statut d’entrepreneur. L’esprit d’entreprise est souvent non vécu par un employé, il est donc utile d’en acquérir les bases. Pour devenir un entrepreneur à succès, il faut travailler dur. Le processus est long, certes, mais possible avec de la volonté et un esprit de vainqueur. En tant que leader, un entrepreneur est une personne qui est prête à tout affronter, même les obstacles les plus difficiles. Un vrai leader a toutes les compétences nécessaires pour diriger son navire en optimisant toutes les ressources qu’il a en ses possessions.

Cherchez un modèle

La réussite des meilleurs leaders peut être une porte ouverte pour réussir dans le monde entrepreneurial. En effet, il est important de savoir que même si les personnalités de tous les grands entrepreneurs sont différents, ils ont eu les mêmes états d’esprit dans leur style de management, et dans leur manière de vivre ce qu’est l’entrepreneuriat.Un des premiers conseils est donc d’avoir un modèle à suivre. Vous voulez devenir un auto-entrepreneur, prenez un auto-entrepreneur comme modèle; vous voulez créer une micro-entreprise, prenez exemple sur un micro-entrepreneur qui a réussi. .fCeci étant, les grands entrepreneurs tels que Larry Page, Elon Musk ou Mark Zuckerberg peuvent aussi être pris comme exemple. Leurs astuces pour réussir peuvent être adapté dans votre situation dans la création d’entreprise. Les modèles peuvent aussi être seulement des personnalités qui ont un esprit de succès, ou qui ont des conseils ou idées motivantes et innovantes. Ils peuvent être des sportifs, des artistes, ou seulement des influenceurs. Ce ne sont peut-être pas des entrepreneurs, mais leurs réussites peuvent aussi servir d’exemple dans le monde entrepreneurial. Devenir entrepreneur, c’est savoir analyser les biographies et les styles de leadership de toutes les personnes inspirantes. La plupart d’entre eux ont les yeux fixes sur leurs objectifs, et savent optimiser les moyens nécessaires pour les atteindre. Ceci étant, il n’est pas question ici de copier-coller, il s’agit de s’inspirer. En effet, il faut aussi avoir son style, et adapter selon ses propres personnalités.

Prendre des risques

Dans le mode d’éducation traditionnelle, il faut savoir bien gérer son argent pour éviter toute faillite ou manque d’argent inutile. C’est pour cela, que beaucoup font beaucoup d’études avant de se lancer dans le monde entrepreneurial. Pourtant, avoir une pensée entrepreneuriale, c’est aussi savoir prendre des risques pour investir son argent. Être entrepreneur, c’est aussi prendre des risques pour emprunter de l’argent, afin de développer ses activités, même si cela est perçu comme négatif vis a vis de la société.

L’investissement est très important dans les activités entrepreneuriales. Il aide au bon fonctionnement et au développement de l’entreprise. Investir, c’est développer son entreprise. Prendre des risques financières sont souvent nécessaires pour pouvoir poursuivre son rêve d’entrepreneur. Ceci est important pour pouvoir affronter le marché, qui est très concurrentiel.Le moyen financier est un des outils très important, voire indispensable pour pouvoir réussir en entrepreneuriat.”Un égoïste est une personne peu courtoise qui s’intéresse plus à lui-même qu’à moi”

Comme l’écrivain américain Ambrose Bierce l’a dit il y a plus de cent ans. Cependant, il n’avait probablement pas le monde des affaires en tête. Pourtant, la réussite dans le monde entrepreneurial a besoin quelquefois, d’une certaine dose d’égoïsme. C’est peut-être trop dur à entendre, mais une égoïsme positive pouvant profiter à tous, car il faut savoir qu’une entreprise est un lieu de création d’emplois, donc une réussite entrepreneuriale d’une personne peut influer sur d’autres. Cette dose d’égoïsme est surtout importante dans un milieu concurrentiel. Il est important d’avoir une bonne position sur le marche pour réussir tant commercialement que financièrement.

Imaginons un instant que l’entreprise se porte bien. Les clients sont là, les commandes régulières aussi. L’employé en nous se contenterait très probablement de dire : “Ne changez jamais une équipe qui gagne”, pour citer un autre dicton. Ceci étant, un entrepreneur a toujours en tête d’avoir plus qu’il en a déjà, car le monde des affaires n’arrête pas de changer. Il n’arrête pas de tourner, et d’avancer dans de nouvelles horizons. Des entreprises start-up pointent toujours leur bout du nez avec plus d’idées de plus en plus innovatrices. A ce stade, l’un des grands PDG est un très bon exemple. Car Elon Musk aurait eu toutes les raisons, dans de nombreuses stations de sa carrière, de rester assis, d’acheter une maison dans les Caraïbes, de ne plus jamais lever le petit doigt. Il aurait pu dire à nouveau “voilà, c’est ça, j’ai gagné assez d’argent pour toute une vie”. Mais Musk a fait ce que font les entrepreneurs qui réussissent : il est resté sur sa faim, ne s’est jamais reposé sur ses lauriers. Même dans la plus petite start-up, c’est ce à quoi vous devriez penser. Ne jamais rester immobile, toujours chercher à avancer, aussi petit soit le pas. Être son propre patron.Ce sous-titre est le cliché de l’indépendance : vous êtes votre propre patron. Personne (sauf l’État avec ses nombreuses lois entre le DSGVO et le droit fiscal) ne peut vous dire comment faire quelque chose ou quand. La liberté absolue : Beaucoup oublie qu’une grande liberté s’accompagne d’une grande responsabilité. La responsabilité personnelle, pour être précis. Être son propre patron signifie l’absence d’une autorité de commandement. Mais cela ne signifie pas que vous pouvez vous en passer, seulement que vous devez vous donner des ordres maintenant. Être son propre patron, c’est avoir les compétences nécessaires pour mieux gérer son entreprise, et savoir gérer son temps pour mieux réussir.

Apprendre à frapper sur la table de temps en temps

En tant qu’employé, vous devez avaler ce qui vous est présenté d’en haut, sinon vous aurez des problèmes jusqu’aux avertissements, etc.Un travailleur indépendant, en revanche, vous avez non seulement la liberté théorique de refuser des choses (et cela ne signifie pas seulement des ordres), mais vous devez le faire. Parfois, il suffit d’un “non” très clair. Même si de nombreux conseillers en affaires conseillent de faire de la politesse envers tout le monde la priorité absolue, tout a ses limites et on y arrive lorsque la politesse ne se traduit pas par plus d’argent, plus de succès pour l’entreprise, mais peut-être même le contraire.