La conscience de soi est définie comme une conscience forte des désirs et des émotions. Il faut du courage et de la compréhension de devenir conscient de soi et de célébrer qui vous êtes. La conscience de soi fonctionne non seulement à un niveau solo de croissance personnelle, mais aussi de renforcer vos relations. Être présent dans le moment, comprendre ce que vous voulez et avez besoin, et être en phase avec le langage interne de votre corps sont toutes les étapes cruciales pour atteindre la conscience de soi. Tout au long de cet article, nous allons examiner de plus près les raisons qui poussent les gens à se battre pour la conscience de soi et comment cela peut vous aider et vos relations.

La conscience est la faculté par laquelle l’homme est capable de penser ce qu’il vit et dès lors de se penser lui-même. On pourrait donc admettre que la conscience que l’on prend de soi-même équivaut à une connaissance de soi. Mais il faut pour cela avoir la volonté de se connaître soi-même et mettre en place des techniques pour être connecté à soi et pour comprendre comment son cerveau fonctionne. L’évocation de la conscience au travail fait tout de suite penser à la conscience professionnelle, mais la conscience est beaucoup plus large et concerne également la conscience de qui nous sommes, de notre place, des conséquences de nos paroles et de nos actes, de ce que nous laissons, nous transmettons, la conscience des autres et de son environnement. La conscience de soi est indissociable de la conscience de l’autre, des autres, de l’ensemble pour le mieux travailler ensemble sur la base du respect de chacun et de l’environnement.

Description de la conscience en soi.

Il semble  apparaître que la conscience de soi serait nécessairement synonyme d’une connaissance de soi. En effet, la  conscience de soi permet d’apprendre à se connaître au fil de ses propres expériences et s’enrichit à chaque fois de nouveaux savoirs sur elle-même et sur son propre fonctionnement. Néanmoins, cela signifie-t-il pour autant qu’elle puisse prétendre à une connaissance totale d’elle-même ? Comment expliquer alors que le chemin de la conscience soit semé d’embûches ? Comment comprendre les erreurs et les regrets ? Comment expliquer que nous faisons des choses qui semblent plus fortes que nous ? Faudrait-il affirmer que  nous ne sommes que conscience claire et raisonnable et que nous ne soyons déterminés par aucune cause ? Cette thèse semblerait insuffisante à la vue de la vie réelle de la conscience humaine et nous devons donc nous interroger sur la possibilité d’une conscience de soi qui ne rimerait pas nécessairement avec une connaissance de soi mais que cela va au-delà. La littérature scientifique et philosophique regorge de publications dont les titres contiennent le mot consciousness. Trop souvent, ce terme n’y est tout simplement pas défini ; certains auteurs prêtent à ce mot une signification très large, et d’autres, une signification très précise. Une confusion courante règne lorsqu’il s’agit de distinguer entre elles les notions de consciousness et de seIf-consciousness, où le premier terme est souvent pris comme signifiant le second. De plus, ce qui ne fait qu’aggraver une situation déjà gênante , le terme français conscience réfère généralement au terme anglais seIf-consciousness, et le terme anglais consciousness, au terme français conscience de soi. Et tout ceci sans parler des termes mindself.

Signification de la conscience en soi

Pour avoir la conscience de soi, il faut apprendre à se connaitre, savoir ce qu’on fait le mieux, connaitre ce qu’on aime et ce que l’on n’aime pas, accueillir ses émotions dans le moment présent. La première étape pour avoir conscience de soi avant de pratiquer une technique de développement personnel ou de lire ou de rechercher des articles sur ce sujet c’est de se répéter intérieurement à soi-même: Je suis absolument parfaite. Se dire intérieurement et sincèrement cette phrase à chaque fois que vous débutez votre journée. Se répéter cette formule tous les jours est la meilleure aide que vous pouvez vous apporter pour avoir une bonne opinion de vous-même. Cette affirmation est un réel élan de motivation qui peut aider dans sa quête de réussite professionnelle ou personnelle. Accepter qui l’on est et apprendre à se réjouir de qui l’on est maintenant sans vouloir modifier ou rajouter quelque chose. C’est la première étape avoir conscience de soi. Tous les jours des gens luttent pour se sentir bien  et accomplis dans plusieurs domaines, tous les jours des gens sont obsédés par leurs désirs. Je veux me sentir bien dans mon nouveau travail, je veux développer mon entreprise et faire grandir mon business pour gagner beaucoup d’argent, je veux avoir de la joie tous les jours dans ma vie. Nous désirons, nous voulons et cela nous fait souffrir si nous n’atteignons pas notre objectif.  Si nous ne savons pas comment le combler ce qui nous manque pour y arriver et ni comment l’arrêter la souffrance parce que nous avons échoué. Clairement, peut-on parler d’une conscience de soi dans ce genre perspective de vie.

Prendre conscience de soi permet de s’améliorer

La conscience en soi est d’une importance inestimable, car nous permet de s’améliorer. Il faut pour cela avoir la volonté de se connaître soi-même et mettre en place des techniques pour être connecté à soi  pour comprendre comment son cerveau fonctionne. Prendre conscience de soi permet de corriger certains comportements destructeurs face à certaines situations. Car nos pensées décident et le cerveau agit. Les routines émotionnelles fonctionnent d’elles-mêmes. Lorsque un déclencheur émotionnel se produit et vous répondez naturellement aux sollicitations en utilisant une routine bien ancrée dans son cerveau. Pour changer le mode opératoire il suffit de savoir ce qui se passe, une fois activé le déclencheur. C’est seulement ensuite que vous pourrez éventuellement corriger le logiciel qu’il met en œuvre. Il en est de même de nos habitudes. Avant d’être en mesure de modifier une réponse émotionnelle automatique, il faut prendre conscience de son existence. C’est la conscience de soi, l’une des quatre composantes clés de l’intelligence émotionnelle, qui sous-tend, d’ailleurs, les trois autres : le contrôle de nos émotions, la conscience sociale et l’interaction. Prendre conscience de soi est un langage intérieur. Et cela  vous permettra d’atteindre tous ses objectifs et se  sentir mieux. Prendre conscience de soi c’est de travailler sur soi-même. Lorsque nous apprenons à mieux nous connaître, nous comprenons plus profondément ce qui nous touche, nos croyances et nos valeurs. Et c’est cette compréhension qui nous aide à définir les scénarios, les trajectoires et les objectifs que nous recherchons dans notre vie.

La connaissance de soi comme outil d’évolution

Ce processus de connaissance de soi en profondeur permet de comprendre les déclencheurs qui conduisent à certaines pensées, émotions et par conséquent à certains comportements. Nos valeurs et nos attitudes ont été persistantes tout au long de notre croissance au sein de la société, lorsque nous sommes soumis aux différents codes de conduite des groupes sociaux auxquels nous appartenons. C’est pourquoi la connaissance de soi est si importante. Il vous permet de comprendre vos motivations réelles face à une situation et, sur cette base, vous donne la possibilité d’agir plus consciemment face à cette situation et donc d’avoir plus de chances d’atteindre votre objectif avec succès. Par exemple, plus vous avez de connaissances sur vous-même, plus il est facile de gérer vos compétences nécessaires pour une promotion dans l’entreprise, ainsi que de vous présenter à un processus de sélection. En plus du bagage d’informations que vous allez acquérir sur vous-même, cette pratique génère une véritable prise de conscience des sentiments qui peut engendrer une meilleure gestion des comportements. Vous comprendrez non seulement vos différences positives et négatives, mais aussi ce qu’il faut faire pour les changer et les rapprocher des résultats escomptés. Ce faisant, vous élargissez également votre perspective de vous regarder les uns les autres et de comprendre les réactions des gens et la manière de les conduire vers un objectif commun.

La conscience de soi au travail

En premier lieu, être conscient de soi c’est être conscient qu’en tant qu’être humain avec ses limites ne pas se faire violence est fondamental pour ne pas dépasser le niveau de non-retour. Le corps est un messager précieux qui donne des signaux d’alarme pour nous informer que la surdose est là et nous permettre de freiner avant de se scratcher. Nous avons écrit à plusieurs reprises sur le sujet. Le travail parait être à l’opposé de la conscience de soi car aliénant et subi comme une contrainte sociale qui éloigne de soi, dépossède et déconnecte des messages corporels. Le paradoxe est que celui qui ne travaille pas ou plus est déconnecté de lui-même et perd ses repères. Le chômeur ne sait plus quelle est sa place dans la société, quel est son rôle et se dévalorise très rapidement. Le travail montre de quoi est capable l’individu, qui il est en se confrontant aux autres salariés, et œuvrer permet de contacter sa singularité, et même de l’optimiser. C’est se savoir différent des autres et oser être soi, il est indispensable de travailler pour parvenir à l’estime de soi. Le travail fait prendre forme comme l’ébéniste qui fabrique un meuble et prend conscience de lui-même dans la transformation du bois brut à l’objet.

La conscience professionnelle

La définition est le soin que l’on porte à son travail, à faire son métier. C’est donc l’implication dans son boulot, comme être motivé et prendre des initiatives, être constructif et aussi avoir du plaisir à travailler. Quelqu’un qui fait bien son travail est satisfait, a l’estime de soi, et en attend de la reconnaissance. Et c’est là que le bât blesse car dans le monde du travail la conscience professionnelle est en crise en lien avec ce fameux manque de reconnaissance que nous avons déjà traité dans nombre de nos articles. S’en suit une perte de motivation, un désengagement, et l’envie de bien faire se transforme en faire ce qu’il faut. La Qualité de Vie au Travail (QVT) en prend un sacré coup et la valeur travail est rabaissée par la perte de sens. Yves Clot, professeur de psychologie du travail au CNAM écrit en tant que co auteur dans Le travail peut-il devenir supportable ?  La possibilité de faire son travail dans les règles de l’art est malmenée à cause d’organisations à la recherche de rentabilité financière à court terme. La conscience professionnelle est alors vidée de sa substance. 

La conscience des conséquences de nos paroles et de nos actes

L’insécurité dans le monde du travail avec la peur de le perdre, de ne pas atteindre ses objectifs, de ne pas être accepté ou reconnu peut entraîner une perte de contrôle de nos paroles et de nos actes, et les émotions, les croyances prennent le dessus. D’où la violence verbale de certains qui affecte plus ou moins l’autre, et quelquefois la violence physique qui entraîne encore plus de violence. Certaines professions sont plus exposées et dans les hôpitaux par exemple les salariés sont confrontés quotidiennement à ces dérives.
Réagir n’est jamais bon, mieux vaut agir en conscience avec le recul nécessaire pour réfléchir, désamorcer une situation qui part en vrille, sentir ce qui est juste pour l’après, calmer ses émotions pour donner des réponses appropriées. Il est important de prendre du temps pour ne pas dire et faire n’importe quoi dans l’urgence, toujours cette notion de temps juste car les paroles comme les actes sont une action qui impact un résultat.

La conscience de ce que nous laisserons

Combien quittent le travail amers en laissant la place à un nouvel arrivant ou à personne, avec la sensation de ne plus servir à rien, car rares sont ceux qui pensent à l’importance de la transmission d’un savoir et d’une expérience riche pour le suivant. Dans les nouveaux, il y a ceux qui croient tout savoir car ils sont plus performants au niveau technologie et ils regardent de haut ceux qui sont obsolètes dans ces domaines. Pourtant la technique ne suffit pas pour être performant et prendre le relais implique de s’ouvrir à ce qui a été accompli pour s’inscrire dans la durée. Certaines entreprises désignent des tuteurs pour les entrants et la passation se fait en douceur et qualité.
La transmission ne peut se faire que si la personne aime son travail, en est fière pour transmettre avec une conscience élargie en continuité et au delà d’elle-même. Les compagnons du tour de France transmettent de génération en génération en cultivant l’excellence avec bienveillance, les anciens donnent généreusement leur savoir aux nouveaux avec un amour inconditionnel.

La conscience des autres et de son environnement

Travailler dans une entreprise ou dans une collectivité demande des compétences mais requiert également la capacité à interagir avec les autres, à déléguer, à informer et à partager. Et c’est là qu’il est important de faire la part des choses entre le travail lui-même et les conditions de travail. Si l’artisan subit la pression d’accélérer le rythme pour exécuter son travail, que l’atelier est mal organisé et que son collègue ne remet pas les outils à leur place, il n’a pas la conscience de ce qu’il fait pendant le travail. La conscience de soi est indissociable de la conscience de l’autre, des autres, de l’ensemble pour le mieux travailler ensemble sur la base du respect de chacun et de l’environnement. Le collectif est une force qui permet de progresser car la prise de conscience des autres amène à dépasser ses propres facteurs limitants. La coopération stimule l’intelligence collective et permet de s’appuyer les uns sur les autres.

Pourquoi la conscience de soi est importante

Être conscient de qui vous êtes et ce que vous ressentez à un ensemble très précis d’avantages. Elle favorise la croissance et est l’occasion de partager un sens profond de  soi avec ceux que vous aimez. Certains croient que la conscience de soi pourrait avoir un impact négatif car tous les composants internes sont positifs. Toutefois, la conscience de soi ne demande pas les individus à négliger les émotions négatives, mais les embrasser et les utiliser pour la croissance. Examinons quelques-uns des principaux avantages de la conscience de soi, tel que: Positivity émotionnelle qui est l’une des principales raisons de commencer à augmenter votre conscience de soi est les incitations à l’humeur qu’elle apporte. Une étude dans le Journal de la personnalité et la psychologie sociale montre que d’être attentif et conscient de soi créé états émotionnels positifs. La diminution du stress, la même étude a suggéré que d’être dans l’instant et conscience de soi a aidé à réduire les incohérences de stress et de l’humeur. Le meilleur sommeil, le fait d’être en paix avec qui nous sommes et ce que nous ressentons peut faire plus que fournir un sentiment de calme et de bonheur. Il peut également vous aider à dormir, selon une étude publiée par un journal américain de la maladie d’Alzheimer et d’autres démences. Les patients participant à l’étude ont subi un processus de 8 semaines où ils ont appris les compétences nécessaires pour vivre dans l’instant et non judgmentally émotions actuelles apprécié. La meilleure qualité de vie : la même étude de l’American Journal de la maladie d’Alzheimer et d’autres démences a constaté que les patients qui ont appris les compétences de conscience de soi fait état d’une qualité globale supérieure de la vie.

Mise en route sur le chemin de la conscience de soi

Il y a beaucoup d’exercices que vous pouvez utiliser pour promouvoir la conscience de soi. L’un des plus grand succès est un balayage complet du corps. Cet exercice prend aucun équipement spécial et peut être complété par tout le monde. Tout ce que vous avez besoin est un espace calme et une tête claire. Comme une pratique de la méditation, l’analyse du corps vous oblige à se concentrer. Dans ce cas, il vous oblige à vous concentrer sur votre corps. Une étude publiée dans Le Journal de changement de comportement a constaté que les personnes souffrant de dépression et d’anxiété ont connu une réduction significative de ces émotions suite à la méditation consciente. Prêt à essayer méditation consciente pour toi? Fermez vos yeux et de respirer profondément. À présent, concentrer toute votre attention sur votre respiration. Sentez-vous chaque respiration viennent dans vos poumons, les remplir, et exhaler dans l’univers. Maintenant se concentrer sur le dessus de votre tête. Imaginez votre tête dans l’œil de votre esprit, chaque mèche de cheveux, la façon dont l’air est sur votre front, et commencez à déplacer votre corps, repérer chaque zone. Découvrez des pensées similaires au sujet de votre visage, cou, épaules, bras, mains, torse, jambes, et les pieds. Comme vous prenez l’avis de chaque partie de votre corps, réfléchir à la façon dont il se sent, non seulement physiquement, mais émotionnellement. Est-ce que vous hébergez la colère, tristesse, ou le bonheur intérieur quelque part? Une fois que vous avez trouvé chaque émotion qui se tient à chaque partie du corps, vautrer dans les. Plutôt que d’essayer de changer ce que vous ressentez, reconnaître et conserver ce sentiment. Curieux de savoir comment vous pouvez commencer avec l’analyse du corps? Pour plus d’informations sur l’importance de la conscience de soi et de l’art de devenir plus en harmonie avec votre corps, contactez-nous pour une consultation gratuite de 30 minutes.

Mood mesure par la conscience de soi

Vous pourriez penser que comprendre comment vous vous sentez est aussi simple que la vérification de votre expression faciale, mais pas chaque personne ne porte son cœur sur les manches ou les émotions sur leurs visages. Il y a tellement d’émotions pour se sentir; il peut être difficile d’identifier que vous rencontrez actuellement et comment il affecte votre vie quotidienne. L’utilisation de pratiques d’autosensibilisation, vous pouvez déterminer exactement ce que les émotions sont en dessous de la surface, comprenant: l’anxiété, l’amour, la dépression, le mépris, la fierté, la honte et l’envie. Pour vraiment réaliser votre état émotionnel, vous devez être prêt à tout cœur, et sans jugement, initier la pleine conscience et approcher la conscience de soi. Heureusement, vous pouvez utiliser des exercices pour atteindre cet état.