Vous avez peut-être entendu ce vieux dicton : il y aura toujours une place réservée sur le marché du travail pour ceux qui sont multitâches, vraiment efficaces et dévoués dans ce qu’ils font – même si les opportunités sont rares.

La définition.  Un système d’exploitation est multitâche (en anglais : multitasking) s’il permet d’exécuter, de façon apparemment simultanée, plusieurs programmes informatiques. On parle également de multiprogrammation.

 Toutefois, c’est là que se situe le débat. Le cerveau peut-il vraiment traiter deux tâches en même temps ?

Le cerveau n’est pas en mesure de réaliser plusieurs tâches de manière strictement simultanée. En fait, plusieurs zones peuvent s’activer en même temps, mais le cerveau ne traitera qu’une seule tâche à la fois. La zone préfrontale, située à l’avant du cerveau, assure une forme de coordination et de planification, un peu comme un commutateur permettant au cerveau de passer d’une tâche à l’autre en quelque 100 millisecondes (soit 0,1 seconde).

Eh bien, elle a son contexte de pertinence dans le scénario actuel, dans lequel les entreprises exigent de plus en plus des professionnels, en termes de qualification. Aujourd’hui, pour attirer l’attention au milieu de la concurrence, il ne suffit pas d’avoir terminé l’université, même si c’est avec éloge.

Il faut en obtenir davantage. Approfondir, se spécialiser, dans diverses fonctions, mais sans perdre la vue d’ensemble des choses. Avoir de bonnes connaissances technologiques. Démontrer une capacité à effectuer diverses tâches et à maintenir la productivité. Cultiver des compétences qui vont au-delà de la formation académique initiale. C’est-à-dire être un professionnel multitâche – le profil le plus contesté dans les organisations aujourd’hui.

Pour signaler un abus, la première étape consiste à envoyer un courrier précisant la date et le type d’abus relevé. Celui-ci donnera lieu à un rendez-vous avec un inspecteur du travail

Mais qu’est-ce qui a changé ?

Le fait est que certains facteurs ménent jusqu’ici. Un exemple en est l’évolution de la communication et des relations entre les entreprises, les consommateurs, les employés et les concurrents, due à l’avènement des nouvelles technologies, des réseaux sociaux et de la mondialisation en général. En outre, grâce à l’Internet, qui touche aujourd’hui un nombre beaucoup plus important de personnes, le public est mieux informé – et donc plus exigeant.

Les transformations ont décrété la nécessité de la présence dans les entreprises de professionnels mieux préparés, capables de faire face aux nouvelles demandes.

Cependant, ce qui contribue aussi beaucoup à l’accent mis sur le multitâche est la crise que le Brésil traverse depuis 2014. Le déficit financier du pays étant avéré, il a fallu procéder à d’importantes réductions de coûts, à la fermeture d’emplois et à la baisse des embauches. Selon l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), le chômage a atteint 13,23 millions de personnes en 2017. En 2014, ce nombre était d’environ la moitié, soit 6,75 millions.

Les systèmes multitâches prennent une place de plus en plus importante dans tous les domaines d’application informatique. Ils sont présents dans les domaines comme la télécommunication, l’automobile, l’aéronautique ou encore l’aérospatial, etc. Les concepteurs de ces systèmes ont tirés profit de l’augmentation régulière de la performance des processeurs pour intégrer de nouvelles fonctionnalités, de plus en plus complexes, à ces systèmes. Ainsi, les logiciels obtenus sont composés des fonctionnalités spécifiques au domaine d’application et des implémentations spécifiques à la plate-forme d’exécution. En addition à cette complexité, des contraintes économiques et concurrentielles très pressantes viennent s’ajouter. Ces contraintes obligent les industries à fournir des produits toujours plus novateurs à moindre prix et dans un temps le plus court possible tout en respectant la qualité du produit.

Pour répondre à ces contraintes, les ingénieurs logiciels sont constamment à la recherche des outils, des méthodologies et des infrastructures permettant de réduire la complexité du développement des logiciels, promouvoir leur réutilisation et faciliter l’évolution. L’innovation dans ce domaine est souvent caractérisée par un gain en pouvoir d’abstraction et une capacité à maintenir une séparation de préoccupations entre les principaux composants du système. Ainsi, les couches logicielles, comme les systèmes d’exploitation, ont permis de s’abstraire des préoccupations liée à la plate-forme matérielle.

Par conséquent, les développeurs se sont libérés depuis longtemps des complexités associées au développement des applications avec les langages machines. En plus, en se basant sur ces plates-formes logicielles d’exécution, ils sont devenus capable d’automatiser le portage des applications sur différents support matériels.

Le multitâche coopératif est une forme simple de multitâche où chaque tâche doit explicitement permettre aux autres tâches de s’exécuter. Il a été utilisé, par exemple, dans les produits Microsoft Windows jusqu’à Windows 3.11 ou dans Mac OS jusqu’à Mac OS 9. Cette approche simplifie l’architecture du système d’exploitation mais présente plusieurs inconvénients : Si un des processus ne redonne pas la main à un autre processus, par exemple si le processus est bugué, le système entier peut s’arrêter. Le partage des ressources (temps CPU, mémoire, accès disque, etc.) peut être inefficace. Le multitâche coopératif est une forme de couplage fort. 

Il n’y a pas de bons ou de mauvais ordinateurs, il existe seulement des ordinateurs adaptés aux besoins de chacun. Chaque ordinateur est unique. La force de l’ordinateur portable repose sur l’alliance de la mobilité et de la performance. Considéré comme un outil idéal, sa portabilité doit vous offrir un confort particulier et ses aptitudes doivent vous simplifier la vie. Des aptitudes qui doivent correspondre, selon votre usage, avant tout.

Ainsi, avant de choisir votre ordinateur portable, s’intéresser à ses composants internes et plonger dans des arguments techniques, il faut vous poser cette question : à quel usage est destiné mon ordinateur portable ?

Le terme anglais Universal Serial Bus ou USB (en français bus universel en série) est une norme relative à un bus informatique en série . Le port USB sert à connecter des périphériques informatiques à un ordinateur ou à tout type d’appareil prévu à cet effet (tablette, smartphone, etc. ).

Les recherches en Sciences de Gestion et Sciences des Systèmes d’Information ont proposé  diverses analyses des bénéfices des réseaux sociaux et de leurs processus d’adoption. Toutefois les usages des réseaux sociaux sont multiples. La curation digitale est une pratique qui s’impose comme un objet de recherche particulièrement pertinent.

 Il propose une nouvelle utilisation des réseaux sociaux numériques, potentiellement bénéfique à l’entreprise. Ainsi, il est proposé de rapprocher les notions de curation, réseaux sociaux numériques et connaissance organisationnelle au travers de la problématique suivante : en quoi l’usage professionnel de la curation sur les réseaux sociaux permet-il d’améliorer les connaissances organisationnelles ? Pour y répondre  les facteurs influençant l’adoption de la pratique de curation par l’individu ; analyser l’intérêt des réseaux sociaux en tant qu’outil de support pour effectuer la curation de contenu, associe les deux notions de curation et réseaux sociaux dans le cadre organisationnel, afin d’en comprendre ses bénéfices.

Afin qu’elles puissent être converties en connaissances organisationnelles, il a été prouvé que les flux informationnels de l’entreprise doivent être alignés avec les différents niveaux de stock de connaissances.

La valeur de la qualification professionnelle

Et entre une coupure et une autre, qui est à perdre ? Il est certain que c’est le professionnel qui apporte le moins d’avantages à l’entreprise – selon elle. Investir dans la qualification est donc le moyen pour ceux qui veulent s’assurer une place sur le marché du travail. Ne pas s’installer, explorer de nouvelles compétences et les développer, est la meilleure stratégie pour répondre au profil multitâche tant demandé.

En général, il existe certaines caractéristiques très appréciées par les entreprises chez un professionnel. L’un d’eux, par exemple, est la volonté d’accepter les défis. Être prêt à assumer de nouvelles responsabilités est fondamental pour l’évolution de la carrière – et aussi pour la croissance des entreprises.

De plus, la capacité de leadership et le pouvoir de négociation grâce aux compétences de communication et à l’empathie sont d’autres qualités très appréciées sur le marché du travail.

Dans l’environnement de l’entreprise, il est nécessaire d’être agile, de définir des stratégies, de prendre souvent des décisions rapides et affirmatives qui se traduisent par la productivité, parmi tant d’autres missions. Et le professionnel qui peut le faire, avec articulation et clarté, se distingue parmi les autres.

L’expertise et l’outil de coaching, par exemple, sont là pour vous aider à cet égard. Ces mêmes spécialisations et le Coaching contribuent à ce qu’un professionnel – multitâche – non seulement reste au courant du scénario dans lequel il est impliqué, mais soit également capable de développer les compétences citées initialement et ainsi de construire une posture multidisciplinaire et multiculturelle.

D’autres compétences bien considérées par les entreprises sont la capacité à innover et à travailler en équipe. Les entreprises doivent se réinventer et créer de nouvelles solutions pour survivre au milieu de la concurrence. Et il est essentiel d’avoir des personnes qui peuvent collaborer dans ce sens. En revanche, savoir travailler en équipe est une exigence classique.

Le candidat qui parvient à combiner son travail, ses qualités et ses idées, avec ceux de ses collègues, d’une manière efficace et harmonieuse, en trouvant des solutions aux demandes et en contribuant au succès de l’entreprise, remplit une condition plus importante du marché du travail.

Le service client et le multitâche

Si vous avez déjà eu un travail dans le service à la clientèle, vous avez sans doute été mis dans une position où vous aviez à cumuler les tâches, voire même les faire toutes en même temps.  Être multitâche c’est essentiellement de s’occuper de plusieurs choses à la fois.  Avec les avancées technologiques, depuis des années la quantité de travail que les employés sont censés faire dans une journée a augmenté, mais le temps et l’argent répartis pendant ces heures de travail ont diminués.  Cela ressemble souvent à une bataille perdue d’avance.

L’importance de la connaissance de soi

Mais bien sûr, il n’est pas toujours facile de trouver la bonne direction dans la quête pour devenir un professionnel multitâche. Quelles spécialisations choisir ? Quelles sont vos compétences les plus prometteuses ? Dans quelles compétences est-il possible et nécessaire de s’améliorer ?

Quels sont vos points forts et vos points faibles ? Pour résoudre ce type de problème, il existe cependant des services spécifiques – c’est le cas du Coaching, assuré par des entreprises comme JJ Assessoria em RH – www.jjabrasil.com.br.

Selon l’International Coach Federation (ICF), “le coaching est un partenariat avec des clients dans un processus stimulant et créatif qui les inspire à maximiser leur potentiel professionnel. C’est l’une des techniques capables de dynamiser une carrière, car elle aide ceux qui sont prêts à faire les changements appropriés pour atteindre les objectifs fixés.

Le coaching favorise la connaissance de soi et permet de devenir plus facilement un professionnel multitâche qualifié, prêt à répondre aux exigences du marché du travail actuel.