L’un des principaux outils de contrôle dont disposent les responsables de la finance des entreprises est le flux de trésorerie. La trésorerie d’une entreprise n’est pas seulement pertinente pour la gestion de la trésorerie et des fonds disponibles, mais elle permet également de prévoir les recettes et les dépenses à moyen terme. En effet, bien que cet instrument de contrôle reflète les besoins de trésorerie à court terme des entreprises, son suivi et son analyse constants permettent d’évaluer le degré de conformité avec les objectifs fixés à moyen et long terme. Sa préparation comprend essentiellement les entrées et les sorties de trésorerie pour déterminer le flux net, le solde minimum que l’entreprise doit maintenir pour son bon fonctionnement, les besoins de financement en cas de déficit et le solde en cas d’excédent.

L’évaluation de ces composantes a les objectifs fondamentaux suivants :

Déterminer le montant de l’excédent ou le budget de l’entreprise pour choisir un plan d’investissement ou les méthodes de financement.

Identifier les comportements en matière de flux de trésorerie en fonction des intrants, des extrants, d’investissements et des financements afin de procéder à la gestion du flux de la trésorerie.

Évaluer un risque potentiel lié aux politiques de recouvrement et de paiement afin de prendre des mesures correctives si nécessaire.

L’importance de la trésorerie dans le contrôle financier

L’importance trésorerie n’est pas seulement liée à la capacité de mesurer le budget de l’entreprise à un moment donné. En fait, l’évaluation des objectifs susmentionnés est également étroitement liée à l’actif et au passif à court terme de l’entreprise, raison pour laquelle le suivi des flux de trésorerie est essentiel pour la viabilité de l’entreprise. En même temps, c’est un indicateur qui révèle avec un maximum de clarté la santé financière d’une entreprise, son évolution et sa viabilité à moyen et long terme.

En ce sens, elle permet au responsable du contrôle financier de quantifier les ressources dont il dispose et de les optimiser sur la base de prévisions historiques et futures, car même dans les cas où l’entreprise affiche des ventes et des bénéfices croissants, le flux de trésorerie peut être affecté par la nécessité de financer les ventes aux clients ou un projet d’investissement.

Contrôle des frais de voyage d’affaires

L’un des postes de dépenses les plus difficiles à contrôler est celui des voyages d’affaires. En ce sens, il existe des outils technologiques qui permettent de numériser tout le processus de gestion des frais de voyage avec les avantages qui en découlent pour leur contrôle. La numérisation des frais de voyage simplifie le processus d’enregistrement et de contrôle de ces derniers, en les intégrant dans le flux de trésorerie et en permettant à l’entreprise d’avoir un contrôle financier adéquat.