L’utilité des activités de team building est désormais universellement reconnue et ces dernières années, la prise de conscience s’est répandue qu’un événement de team building peut également être une occasion de détente, de relaxation et de socialisation agréable, mais aussi utile. Ce n’est pas un hasard si les meilleurs projets de team building comprennent des séjours dans des lieux magnifiques, plus ou moins exotiques, et des activités ludiques qui rompent avec la routine quotidienne, comme les chasses au trésor, les dégustations et les compétitions sportives. Le team building est l’un des services les plus demandés et bien sûr, une partie de la travail consiste à concevoir des activités intéressantes, engageantes et amusantes, mais derrière cette popularité croissante du team building se cache un écueil. Vous risquez de ne vous préoccuper que de la qualité de l’expérience du contingent, en perdant de vue son objectif premier : l’augmentation de la productivité. Vous ne devez pas oublier que le team building représente un investissement de la part de l’entreprise et que, comme tout investissement, il doit produire un résultat qui le justifie. Une bonne activité de team building, se traduit par une meilleure qualité de travail et donc par une plus grande productivité, mais pour déclencher ce cercle vertueux, il est nécessaire de mettre en œuvre certaines mesures pour en maximiser les effets à long terme. Cette simple liste de contrôle propose les 4 points fondamentaux pour un bon suivi, qui fera de votre team building un succès à long terme.

1. Le débriefing

Après une activité de team building, surtout s’il s’agissait d’un petit voyage ou d’une compétition très intense, ne reprenez pas la routine immédiatement. Le passage abrupt d’un scénario inhabituel à la routine quotidienne de votre travail peut être aliénant et créer cet effet particulier de fin de vacances où ce qui s’est passé deux jours auparavant semble très loin dans le temps. Dès votre retour, appelez tous les participants pour une réunion de débriefing. Analyser ensemble l’expérience, en recueillant les impressions de chacun sur les moments les plus intéressants, mais aussi les plus décevants. Il est probable qu’il y aura des surprises dans cette phase : chacun résumera les mêmes expériences d’une manière complètement différente. La comparaison de ces points de vue permet de cimenter la dynamique de coopération qui s’est instaurée lors des activités de team building. C’est également une occasion précieuse de recueillir des conseils et des suggestions sur la manière d’améliorer les projets futurs. Team building à long terme

2. Travail d’équipe

Apprenez à considérer le team building non pas comme un événement limité dans le temps, mais comme une activité à long terme qui fait partie des meilleures pratiques de votre entreprise. Une équipe qui se perçoit comme telle, dont les membres travaillent volontiers ensemble, tend non seulement à obtenir de meilleurs résultats de manière quantifiable, mais aussi à gérer beaucoup mieux les crises et les imprévus. Il n’y a aucune raison d’attendre une année entière ou même juste une saison pour revenir à la dynamique de groupe, au renforcement de la confiance et au développement du leadership. Il est possible de garder tous ces éléments à l’esprit dans des pratiques de travail normales, en valorisant la connaissance mutuelle et l’harmonie interne. À cette fin, il est conseillé d’impliquer les membres du personnel, en leur confiant la responsabilité de faciliter la dynamique de groupe entre les projets de consolidation d’équipe. Les employés les plus susceptibles de jouer ce rôle avec succès vous apparaîtront clairement après le premier team building à condition qu’il soit bien organisé.

3. L’équipe gagnante ne change pas

Dans la mesure du possible, essayez de garder à l’esprit l’organisation en équipes que vous avez adoptée lors de la constitution de l’équipe, même dans le cadre d’un travail normal. Si des synergies insoupçonnées ou des collaborations particulièrement efficaces entre des membres de l’équipe qui ne travaillent normalement pas en étroite collaboration sont apparues au cours des activités, envisagez de mettre en œuvre ces collaborations au sein de l’entreprise également. Les résultats peuvent vous surprendre. Ce type de pratiques permet également une circulation des compétences et des informations qui autrement, auraient tendance à stagner et à ne pas atteindre leur plein potentiel, submergées par la routine et la paresse naturelle à de nombreuses périodes de l’année. De plus, si les activités de team building que vous avez choisies sont particulièrement compétitives, l’équipe gagnante aura naturellement tendance à vouloir collaborer dans d’autres contextes également, afin d’aspirer à nouveau à la satisfaction de la victoire. Cette simple astuce augmente la motivation et introduit un plus grand sentiment d’appartenance à la dynamique du travail quotidien.

4. Soyez social

Dans certains cas, vous aimez l’idée de faire des communications qui auraient été autrefois privées sociales, alors vous échangeez des tags, des mentions et des messages sur les forums de discussion des uns et des autres. De cette façon, non seulement, vous envoyez un message mais de renforcez la relation avec votre interlocuteur. Cette attitude n’est pas appréciée de tous, mais elle est un signe des temps et peut être intégrée dans une saine habitude de travail en équipe. Bien sûr, il est important de garder les deux séparés lorsque vous communiquez, mais il est également utile de créer un espace où vous pouvez partager, par exemple, des photos et des vidéos d’anciens travaux d’équipe, commenter des expériences communes et laisser de la place pour une interaction plus spontanée.