Scroll to Content

À l’ère de la vidéo et de la photo, l’audio renait de ses cendres et fait son chemin pour s’affirmer de nouveau comme l’une des formes de journalisme les plus avant-gardistes, même les entreprises s’y mettent pour améliorer leur visibilité numérique. Si le podcasting est devenu un élément de plus en plus privilégié par les médias, sa maitrise reste un art en soi. Comment réussir ses premiers podcasts ?

Préparez vos enregistrements audio à l’avance

L’enregistrement d’un podcast ne limite pas à se tenir devant un micro et à parler. Véritable produit journalistique, il se doit d’être planifié : script, aspects techniques, ressources… Il est important de réfléchir aux éléments techniques dont vous aurez besoin. Gardez à l’esprit qu’un podcast peut se convertir en texte, grâce notamment à des outils de transcription en ligne. La transcription de l’audio en texte est susceptible d’augmenter l’audience et de faciliter ainsi le partage de votre travail sur les différentes plateformes et réseaux sociaux. Ne prenez donc pas le travail préparatoire de votre podcast à la légère.

Comme dans toute histoire racontée, il est impératif qu’il y ait une arche structurelle pour empêcher les auditeurs de se perdre. Il est important de garder à l’esprit que l’absence de ressources visuelles donne toute la puissance à l’audio. Il faut donc prendre un soin particulier pour éviter de créer un chaos auditif qui ne mène nulle part. Les bonnes histoires prennent du temps. Alors n’hésitez pas à poursuivre une interview de rêve ou à passer des semaines à enregistrer une histoire. Vos auditeurs l’apprécieront. Si vous faites du journalisme, assurez-vous de sa qualité.

Définissez un objectif pour vos audios

Que voulez-vous dire dans votre podcast ? Ce point est important lors d’une interview car même si vous vous laissez emporter par la conversation, il est nécessaire d’avoir une planification qui vous permette de savoir à qui vous parlez, à propos de quoi et dans quel objectif.

L’alimentation d’un podcast est une tâche complexe qui demande de la persévérance. Si la qualité du contenu ou la technique en souffre, les utilisateurs se retireront. Et il n’est pas facile de trouver des adeptes d’un podcast. Vous devez en prendre soin afin de promouvoir votre marque et d’ouvrir une brèche dans un immense marché où il est très difficile de se démarquer. Il existe des astuces pour améliorer la qualité : s’enfermer dans une pièce pour éliminer ou limiter le bruit.

Production, montage et mixage

Un podcast doit ressembler à une émission de radio, du moins jusqu’à ce que le grand public s’habitue à ses particularités. N’hésitez pas à utiliser des ressources sonores telles que de la musique, des jingles ou des sons pour enrichir et animer le contenu. Essayez l’égaliseur pour modifier le son et trouvez le point que vous et vos auditeurs recherchez. Et puisque vous allez enregistrer le programme audio, vérifiez le avant de le publier et n’hésitez pas à le monter pour couper les parties peu qualitatives ou ajouter une postproduction qui améliore le podcast.

Si vous enregistrez une interview en public, votre enregistreur captera le son ambiant. Vous devez en tenir compte pour l’éviter autant que possible. Mais même à l’intérieur, vous devez éviter certains environnements : l’enregistrement d’une pièce grande ou vide peut créer une résonance ou un écho, il est donc préférable de se concentrer sur de petits endroits. Dans tous les cas, essayez de faire un test avant chaque enregistrement audio, surtout lorsque vous êtes dans un nouvel environnement. Vous pouvez ainsi vérifier si le son final convient à votre podcast. N’hésitez pas non plus à demander à votre interlocuteur de parler plus fort, plus lentement ou plus clairement, et veillez à placer l’enregistreur dans un endroit approprié pour éviter les bruits gênants qui peuvent être générés en parlant trop près du microphone.

Gérez votre temps et n’ayez pas peur de faire des erreurs

Chaque thème a une limite de temps. Vous devez donc analyser chaque programme que vous produisez pour voir si vous l’avez dépassé ou non. L’important est de maintenir l’intérêt de l’auditeur sur le long terme. Il faut donc trouver un équilibre et donner à chaque histoire le temps nécessaire. N’hésitez pas à demander l’avis de votre public, car un podcast est un produit très personnel dans lequel la relation entre l’orateur et l’auditeur est étroite. N’oubliez pas que vous travaillez pour eux.

Sur un podcast, comme à la radio, vous êtes les yeux de l’auditeur. Assurez-vous de décrire avec précision la scène que vos yeux voient pour la transmettre à ceux qui ne peuvent pas la voir. Utilisez les bons mots et ne prenez rien pour acquis. Personne d’autre ne regarde. Sauf vous.