Le travail de groupe est essentiel dans le monde professionnel, mais il peut aussi être très important dans d’autres domaines de votre vie. L’être humain est une créature extrêmement sociale. La collaboration entre les individus a longtemps été considérée comme responsable de l’évolution de l’espèce par de nombreux chercheurs en anthropologie.

Aujourd’hui, le travail en groupe est un élément fondamental dans la vie quotidienne. On commence à vivre avec elle dès le plus jeune âge – dans la famille, à l’école et, à l’avenir, dans l’environnement de travail. Mais qu’est-ce que c’est, et pourquoi est-il si important ?

Découvrirez ici tout sur le travail de groupe. Cet article explique la signification de cette expression, l’importance de cette pratique, et aborde même certaines stratégies pour améliorer encore vos performances dans ce travail.

Qu’est ce que le travail de groupe ?

Le travail de groupe se produit lorsque plusieurs personnes travaillent ensemble, à la recherche d’un objectif unique. En entendant ce terme, beaucoup de gens se souviennent immédiatement de leurs années d’école. Et les devoirs donnés par les enseignants sont en fait un excellent exemple de la compréhension de ce concept.

Dans un travail de groupe, chaque membre a une tâche à accomplir. Bien que distincts, ils ont tous un objectif commun. Par exemple, dans les travaux scolaires, il est courant que chaque membre ait un chapitre à résumer ou un sujet à comprendre. À la fin, les œuvres individuelles sont rassemblées pour former une présentation unique.

Dans une entreprise, on peut également trouver plusieurs exemples de ce type de travail. C’est le cas des équipes multiprofessionnelles. Comme vous pouvez le constater, de nombreuses personnes sont impliquées dans chaque processus au sein d’une entreprise. Ils ne travaillent pas toujours avec la même étape, mais le but est toujours le même.

Quelle est la différence entre le travail de groupe et le travail d’équipe ?

Le travail de groupe ne doit pas être confondu avec le travail d’équipe. Bien que ces deux éléments soient très importants, ils présentent des caractéristiques uniques et ne font pas référence au même concept.

Le premier concerne des individus qui accomplissent des tâches différentes. Ensemble, ces efforts permettront d’atteindre un objectif unique.

Dans le second type, tous les individus travaillent en collaboration sur une même étape. Chaque étape peut compter sur une équipe, par opposition à un seul professionnel. En d’autres termes, le travail de groupe englobe le travail de différentes équipes, à différents stades d’une procédure.

L’importance du travail de groupe

Les êtres humains dépendent profondément de leur coexistence en société pour survivre. Une personne seule ne peut pas tout faire.

Pouvez-vous imaginer si vous deviez planter tout ce que vous consommez, tisser et coudre vos vêtements et faire tout ce dont vous avez besoin à partir de zéro ? La société ne serait certainement pas aussi avancée qu’elle ne l’est.

Le travail de groupe est important précisément parce que chaque individu peut contribuer de manière différente à un objectif. Grâce à la diversité qu’offre cette méthode, il est possible de tirer parti de différents talents et compétences pour rendre un projet vraiment étonnant.

La collaboration de différents domaines de la connaissance a permis de nombreuses avancées pour l’humanité. Cela inclut le coaching, qui comprend des contributions de différentes sciences, telles que la psychologie, la sociologie et l’anthropologie.

En plus d’être fondamental pour la survie, le travail de groupe est également responsable de l’évolution de la société !

Qu’attendre de chaque membre ?

Dans un groupe fonctionnel, chacun a son propre rôle. L’une des principales exigences pour que le travail soit performant est que ses membres fonctionnent en harmonie, sans dépasser leur place dans le groupe.

Revenons à l’exemple du travail scolaire : imaginons qu’un texte soit divisé en cinq thèmes. Chacun des membres du groupe devra parler de l’un d’entre eux. Cependant, un membre décide d’aborder sa partie et une autre partie afin que son discours soit plus complet. Bien que l’intention de ce membre était bonne, cette action a très probablement entravé la présentation finale. Deux membres se sont exprimés sur le même thème, ce qui le rend répétitif.

Il en va de même dans l’environnement de travail, lorsqu’un employé tente de faire un travail qui dépasse ses compétences. Dans ce cas, les résultats peuvent être encore plus graves, puisque chaque professionnel est un expert dans son domaine.

Qu’est-ce que le groupe attend de son chef ?

La discussion sur ce que l’on doit attendre de chaque membre va conduire à un rôle très important : celui de chef de file. Sans une direction appropriée, il est pratiquement impossible de faire un bon travail. Comprendre pourquoi :

C’est le rôle du chef de file de déléguer, d’harmoniser et de planifier l’exécution du travail dans son ensemble. On a besoin de quelqu’un pour planifier les étapes, déterminer comment chaque individu peut contribuer et comment rassembler les parties du travail. Il serait extrêmement difficile de coordonner ce type de tâche.

Dans l’exemple du travail scolaire, sans qu’un des membres ne divise les thèmes dans le texte et ne les délègue à chacun, l’occurrence d’informations répétées ou manquantes dans la présentation finale serait beaucoup plus importante.

De même, une entreprise a besoin de dirigeants pour s’occuper de la planification stratégique de ses processus. Il est de la responsabilité d’un chef de groupe :

Conflits dans le travail

Certes, lorsqu’on traite avec des individus différents, le conflit est inévitable. Un bon dirigeant doit être prêt à gérer les relations et à résoudre de telles situations. Pour cela, il est essentiel de disposer de compétences spécifiques telles que l’affirmation de soi, la bonne communication et l’empathie.

Découvrez les plus grands défis auxquels sont confrontés les dirigeants lorsqu’on parle de conflits dans le cadre d’un travail de groupe :

Problèmes de communication : la communication interne de l’équipe est déjà complexe à gérer. Lorsqu’on parle de différents secteurs, il peut être encore plus difficile d’aligner toutes les étapes, exigences et attentes.

Délégation inadéquate : malheureusement, il est très fréquent que les dirigeants éprouvent des difficultés à déléguer correctement les tâches. Cette délégation inadéquate est généralement liée au manque de connaissances sur les compétences et les responsabilités de chaque employé. Un professionnel qui estime que des tâches qui ne relèvent pas de son domaine de compétence lui sont demandées peut se sentir démotivé.

Clarté des exigences : Comme vous travaillez avec différents secteurs, il est essentiel qu’un spécialiste définisse les exigences. C’est pour que chacun d’entre eux remplisse sa part du travail. Il est très fréquent, par exemple, que le briefing soit incomplet ou que des caractéristiques ou des fonctions vitales pour la continuité du projet fassent défaut.

Difficultés relationnelles : la gestion de personnes et de personnalités différentes peut être l’un des plus grands défis pour un dirigeant. Souvent, les employés entrent en conflit pour des raisons personnelles, non liées à l’entreprise. Pour résoudre ce défi, il est essentiel de faire preuve d’empathie et de bonnes capacités de communication.

7 conseils pour optimiser la performance du travail de groupe

Maintenant que vous comprenez mieux ce qu’est le travail de groupe et son importance pour les processus, il est temps d’apprendre à optimiser vos performances !

Ces conseils peuvent s’appliquer aussi bien au milieu scolaire qu’aux entreprises. Vérifiez-les :

1 : Définir la taille du groupe.

Ceci ne doit jamais être une décision arbitraire. Au contraire, c’est l’une des parties les plus importantes de la planification stratégique du travail. En règle générale, elle doit être définie en tenant compte du but du processus.

Par exemple, si un groupe d’étudiants doit présenter un séminaire, la constitution de quelques membres peut submerger chaque individu. L’inverse peut amener les apprenants à avoir peu à dire et à présenter des difficultés dans la répartition du contenu.

De même, dans une entreprise, il est essentiel de bien réfléchir aux secteurs qui doivent être impliqués.

2 : Déléguer avec responsabilité : caractéristiques et profils

Lorsqu’il s’agit de différents secteurs, il est simple de répartir les responsabilités : chacun s’occupe de sa propre spécialité. Cependant, les choses ne sont pas toujours aussi noires et blanches.

Il est fréquent que certaines spécialités se chevauchent. Dans ce cas, le manager doit élever les compétences et les exigences de chacune des équipes.

Au sein des équipes, il doit également y avoir une délégation. Il en va de même pour les groupes d’étudiants. Idéalement, il faut identifier le profil de chaque personne et répartir les responsabilités en conséquence.

3 : Des objectifs réalistes mais stimulants

Sans la fixation, il est impossible de mesurer les performances ou d’atteindre le but du projet. Ils contribuent à motiver les individus et à orienter les étapes dans la bonne direction. Cependant, pour qu’ils fonctionnent bien, les objectifs doivent être dans un équilibre délicat entre ce qui est plausible et ce qui est difficile.

Pas de contestation, les équipes s’installent. Les performances n’augmenteront jamais si les dirigeants et les managers ne s’efforcent pas de les encourager à aller toujours plus loin.

Cependant, fixer des objectifs irréalistes peut porter un coup énorme à la motivation. Lorsqu’ils se rendent compte qu’ils ne pourront jamais atteindre les buts, les employés finissent par abandonner.

4 : Faciliter la communication

Il est essentiel que la communication soit très efficace. Il doit être clair pour toutes les équipes leurs responsabilités. Ils doivent savoir ce qu’ils doivent attendre et ce qu’ils attendent des autres.

C’est le dirigeant qui doit d’agir comme facilitateur de cette communication. Comme le travail est composé de différentes parties individuelles, il est essentiel qu’elles soient en harmonie.

5 : Reconnaître la valeur de chaque équipe

Aucun groupe ne reste motivé, et donc productif, si sa valeur n’est pas reconnue. Un bon dirigeant doit célébrer les victoires, s’appuyer sur la capacité de ses dirigeants et les encourager à prendre des initiatives et à faire des suggestions.

6 : Définir les limites

Une délégation efficace consiste en partie à s’assurer que les conditions sont respectées. Même lorsqu’un responsable répartit les étapes de manière appropriée, il est très fréquent que certains individus dépassent les limites établies pour plus ou pour moins.

C’est le leader qui doit renforcer les limites et de s’assurer que chacun assume ses responsabilités et respecte l’espace des autres membres.

7 : Être disponible

L’efficacité du travail dépend directement de la communication ouverte, de l’harmonie entre les membres et de la clarté de la communication. L’une des responsabilités les plus importantes du dirigeant est donc d’être disponible pour résoudre d’éventuels doutes et problèmes.

Pour que tous vos dirigeants se sentent toujours libres de clarifier ces points avec vous, suivez ces conseils :

Il ne sanctionne pas les suggestions et les initiatives. Même si quelque chose n’est pas faisable ou a mal tourné, préférez faire l’éloge de la proactivité et chercher une solution ensemble. Donnez également votre avis, qu’il soit positif ou négatif. Faites-le de manière empathique et sensible, de préférence d’une manière particulière.

N’oubliez pas que les membres peuvent venir vous voir à tout moment s’ils ont des questions ou des problèmes. Ne punissez pas les ennuis. Parfois, les erreurs sont inévitables. Aidez vos dirigeants à les comprendre comme une opportunité d’apprentissage.

Soyez explicatif et clair. Expliquer la même chose plusieurs fois peut être frustrant, mais il est essentiel que vous soyez toujours prêt à apporter des éclaircissements.

Suivez le spectacle. Il est impossible d’obtenir de bons résultats sans contrôle, sans mesures et sans beaucoup d’attention. Ne vous contentez pas de vous présenter pour résoudre des problèmes ou donner un avis. Votre présence doit être une constante pour le groupe, qui doit avoir le sentiment que vous résolvez les problèmes ensemble.

Conclusion

Le travail en groupe est un aspect fondamental dans la vie quotidienne. C’est grâce à lui que la société est arrivée là où elle est. Il s’agit également une activité nécessaire dans tous les aspects de la vie.

Dès la petite enfance, on est encouragé à développer des compétences de collaboration. Néanmoins, il est courant de trouver des personnes qui ont des difficultés à travailler en groupe. Certains des principaux défis concernent la délégation des tâches, la communication claire et les compétences sociales.

Le coaching peut vous aider à mieux développer ces facettes de votre vie. Grâce à l’un des cours, vous pourrez également aider vos dirigeants à évoluer ! Apprenez à connaître nos options.